Charlie et la démocratie

Depuis l’attentat qui a coûté la vie à plusieurs personnes, des journalistes dont certains sont connus (même s’ils sont morts, ils restent vivants et célèbres), des policiers et peut-être d’autres personnes, des émotions se manifestent.

Certaines s’expriment par des messages anti-musulmans… des attentats ont déjà eu lieu.

De nombreux débats s’attachent à exposer que la liberté d’expression est fondamentale dans une démocratie, ce qui est tout à fait exact.

Pourtant, j’ai l’impression que le débat est faussé…

Dans ces attentats, est-il réellement question de foi?  D’autre part, avons-nous oublié ce que la religion catholique a fait subir à des centaines de milliers de personnes (je crois que je suis largement en dessous du nombre réel), célèbres ou pas, pendant des siècles, au nom de ses dogmes?  Je parle de la religion catholique parce que j’ai été élevée dans ce cadre.  En réalité, ce qui est en jeu, c’est l’intransigeance, le rejet de l’autre, la volonté de pouvoir, et non la foi en un dieu.  Je me pose d’ailleurs la question de savoir pourquoi certaines religions sont plus que d’autres à l’origine de cette intransigeance.

Alors, pouvons-nous nous rappeler que :

  • ces fous qui tuent à tort et à travers en se revendiquant du prophète sont désavoué par les vrais croyants, ceux qui crient « pas en mon nom ».
  • je ne connais pas leurs véritables motivations, mais je suis certaine que nos comportements « occidentaux » qui ont, par le passé, et encore actuellement sous une autre forme, dominé, occupé, méprisé et pillé d’autres contrées du monde, ne sont pas étrangers à leur succès auprès de ceux qui sont plus fragiles et n’ont plus de repère dans des sociétés mondialisées.   Le phénomène d’acculturation ou plutôt de déculturation ou de marginalisation est au centre de ces engouements.
  • la logique de la démocratie est inconciliable avec la logique religieuse : les trois religions « du livre » sont fondées sur des dogmes que chacun est censé respecter sans possibilité de les interroger, de les remettre en question.  La séparation de l’église et de l’état dans les pays d’Europe occidentale est relativement récente et fait encore régulièrement problème : nous avons aussi nos intégristes.

En résumé, je plaide pour que nous gardions notre calme, pour que ces événements tragiques nous ramènent à nos valeurs profondes, le respect de l’autre sans lequel aucune société démocratique ne peut exister, la recherche d’équilibres entre les différentes cultures, pour que nous n’oubliions pas que les rencontres de plusieurs cultures est source d’enrichissement (si le respect est présent)…

Ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse?  Pourquoi nous priver de cette richesse qui vient chez nous?

Publicités
Cet article, publié dans GRRR!, MOI, MES RACINES, MES REPERES, MON INNACCESSIBLE ETOILE, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Charlie et la démocratie

  1. feedautomne dit :

    Odette, je partage mille fois ta vision des choses.

  2. Alba dit :

    Je pense tout comme toi, et souffrais de ne savoir le dire.
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s