Couleurs… suite

J’avais quand même envie de retrouver le chemin qui m’a amenée dans la marmite de la teinture… et j’ai creusé dans mes souvenirs.

Ma toute première expérience de teinture date de l’adolescence, une tentative de tie and dye (idée venue de l’école ou des guides, sais plus), et je ne me souviens plus du tout de ce que j’ai fait.  Par la suite, j’ai fait des tentatives de teintures de vêtements avec du dylon mais j’ai toujours été déçue du résultat (notamment de l’impossibilité d’obtenir que les couture faites en fil polyester prennent la teinture).

Je l’ai redécouverte à l’occasion de mes pérégrinations sur la toile, et notamment de la recette de teinture à l’oignon qui se trouve sur tricotin.  J’ai commencé à conserver les pelures d’oignons il y a au moins 2 ou 3 ans…

Ensuite, une tentative de teinture au café sur un morceau de vieux (mais alors … vieux de chez vieux) drap, en lin ou coton, je ne sais pas les différencier (honte à moi – je voudrais apprendre).  C’était au moment où j’ai découvert le crochet freeform : je voulais me faire un sac … mais je m’étais mis en tête d’y ajouter de la broderie … et il est toujours en attente … c’est bien moi ça…

DSCN1346tout chiffonné, il est rabouloté depuis près d’un an!

Plus tard, je suis allée chez Féed’automne pour apprendre à trier une toison, et elle m’a montré la teinture alimentaire : je suis revenue avec un peu de laine teinte d’un très joli bleu… Merci, Féed’automne!  Mais mais, avec une partie de cette laine, j’ai tenté de filé – ça a bien marché jusqu’au retord… c’est tout moche

Dans le même temps, j’ai découvert sur Tricofolk les teintures naturelles, et j’ai fait quelques essais : brou de noix (impec)

feuilles de figuier : ça sent bon, mais à peine changé la couleur de ma laine (du roux ardennais)

pelures et noyau d’avocat : la mixture a macéré tout l’hiver – j’ai rincé avec difficulté : j’aurais dû soit envelopper les pelures et noyaux dans une étamine, soit ma laine.  La également, la couleur de ma laine a peu changé.  J’ai ensuite filtré le jus et fait chauffer avec la laine dedans, ainsi qu’une bande de soie.  Laissé cuire environ une heure.  A la sortie, une teinte beige légèrement rosée.

pelures de citrons clémentines et oranges : même chose : macération tout l’hiver – un liquide beurk – rinçage – … et un bien joli jaune orangé

Je n’ai pas encore pris les photos, mais je ne suis pas certaine d’arriver à capter les couleurs compte tenu de mes qualités limitées comme photographe

Parallèlement, un apprentissage de la teinture à l’académie : curcuma – oignons (notamment rouges : beauuuuu) – bois de campêche – tie and dye (shibori) avec de la teinture chimique – teinture aux glaçons – traitement des tissus teints à l’alun, au sulfate de fer et au sulfate de cuivre –

Et j’ai refait mes propres essais à la maison : je trouve ces expériences très enrichissantes, mais il faut énormément d’humilité pour accepter que le résultat ne corresponde pas aux attentes, et aimer les découvertes, les inattendus.

Quelques  essais de « tie dye » :

diverses manières de nouer, lier …. le tissu avant de le teindre – utilisation de teinture chimique

DSCN1366

DSCN1363

DSCN1350

 

 

 

 

 

DSCN1364

DSCN1365

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, réalisation de trois tapis de jeu pour les petits enfants …

DSCN1349

DSCN1348

 

 

 

 

 

DSCN1354

DSCN1353

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, utilisation de peinture pour tissu :

DSCN1361 DSCN1362

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, réalisation de foulards :

DSCN1359

 

teintures alimentaires pour la base (rose) ensuite réserves et teinture en bleu –

ma façon de réaliser les réserves (couture, pourtant très serrée n’a pas fonctionné et je n’ai conservé que peu de traces de la teinture de base – j’ai donc réalisé un « nervure » avec un fil de la même couleur

 

DSCN1358teinture alimentaire rose comme base – ensuite, la bande de soie a été enroulée autour d’un tuyau pvc, entourée d’un fil, resserrage de l’ensemble et nouvelle teinture alimentaire : le même mélange que pour le précédent – étonnant, non?

le résultat me plaît assez : la soie reste plissée

DSCN1356détail

 

 

DSCN1352

 

 

 

nouvel essai : base : teinture à l’avocat

même enroulage que le précédent, et reteinture chimiqueDSCN1351

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est qu’après de nombreuses expériences que l’on peut envisager d’obtenir un résultat bien précis.

To be continued….

 

Publicités
Cet article a été publié dans UN PEU DE TOUT. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s